Introduction au Lean Management : Entretien avec Cecil Dijoux

“Je donne du sens à mon travail en aidant les équipes à en donner au leur.”

C’est ainsi que se définit Cecil Dijoux sur la vitrine web de la société Operae Partners dans laquelle il exerce aujourd’hui en tant que coach Lean. Son rôle est d’accompagner les équipes et les managers IT afin de créer un environnement win-win-win entre la direction de l’organisation, l’équipe et le client. Dans le cadre de notre projet, Cécil Dijoux a accepté de répondre à nos questions pour comprendre sa démarche et nous introduire au Lean Management.OperaePartners-Cecil-Dijoux-Coach-Lean-640x640

<< Cecil Dijoux, Un Parcours >>

Cecil Dijoux, 27 ans d’expérience professionnelle dans le monde de l’informatique, dans plusieurs types d’organisations, de la petite start-up jusqu’à l’organisation publique. Une carrière internationale avec des emplois au Royaume-Uni, en Suisse Alémanique, puis en France. Depuis ces départs à l’étranger Cecil a développé une grande sensibilité pour la culture des organisations. Un événement a notamment bouleversé sa carrière, le 11 septembre 2001, il était alors consultant indépendant pour Swiss Air spécialiste des systèmes de réservation des compagnies aériennes. Une activité très bien rémunérée à l’époque, mais au lendemain de cet événement, ces compétences professionnelles ne valaient plus rien sur le marché de l’emploi.

Après avoir regardé les domaines qui étaient porteurs dans l’informatique, ce proactif s’est formé, tout seul, sur toutes les nouvelles technologies grâce aux communautés en ligne et aux logiciels OpenSources. Monsieur Dijoux s’est alors inscrit dans une démarche d’apprentissage permanente. Il est aujourd’hui très reconnaissant envers ses réseaux en ligne, comme le blog JavaRanch.com de Kathy Sierra, une icône du monde 2.0 qui a travaillé sur les techniques cognitives d’apprentissage. Elle a aussi développé un autre blog majeur du marketing 2.0, “Creating passionate users”. Toutes ces formations en ligne lui ont permis de préparer des certifications professionnelles.

Cette démarche pro-active et de remise en question des connaissances professionnelles lui ont ouvert les portes d’une start-up à Bordeaux en 2004, In-Fusio. Un second choc dans sa carrière, car il a découvert là-bas le management agile. La culture d’OpenSource de l’intérieur avec des auto-didactes, sans diplôme, mais qui travaillaient avec une productivité prodigieuse. C’est à partir de ce moment que Cecil s’est vraiment intéressé aux méthodes de management agile.

 

<<< Le management Agile VS le management PMI >>>

Avec le management Agile, on se concentre sur le processus de production plutôt que sur le processus de planification. Dans le management standard de projets informatiques à la “PMI”, on suit un processus avec un développement, des tests, et au bout de 2 ans, on livre un projet qui ne fonctionne que très rarement. Selon Cecil, ce système de pilotage serait à l’origine de pertes d’argent considérable.

L’Agile à l’inverse se concentre sur la production, on fait alors une production en lots. Une quinzaine de lots par exemple pour livrer de manière régulière une petite partie du produit. Les grandes organisations qui veulent passer à l’agile, continuent à s’organiser autour du processus (étude, conception générale, conception détaillée, développement, recette informatique, recette utilisateurs) en se disant être agile. Mais si l’on veut être agile il faut se détacher du processus pour se recentrer sur la production.

L’approche Agile est adaptée en priorité aux domaines informatiques ou d’ingénierie, mais utilisable par de nombreuses autres industries. Ainsi, on livre de manière beaucoup plus régulière et on réduit les délais.

Cecil Dijoux a assisté à une conférence de Jeff Sutherland au Lean IT Summit 2014. L’homme, qui a formalisé le modèle SCRUM, a expliqué comment cette approche était utilisée pour développer des avions de chasse avec une réduction significative des coûts et du time-to-market.

SCRUM

 

<<< Le coeur de métier >>>

logo_operae_partners_small_v6-50px

Cécil Dijoux travaille au sein d’Operae Partners en tant que coach en entreprise pour mettre en place les principes du Lean Management. Ses missions consistent à mettre en avant la collaboration en s’appuyant sur le management visuel. On incite les équipes à livrer par petits lots, en se concentrant sur la production et sur la qualité, etc… plutôt que sur la planification ou le processus.

Cet expert en management fait la distinction entre 2 branches, l’Agile et le Lean, si ces deux méthodes partagent de nombreux principes, le “Lean” étend la portée de l’agile comme peut le montrer l’approche Lean Start-up.

Comme lui, de nombreux Agilistes sont passés de l’Agile au lean

  • Lorsqu’on fait de l’agile, on se concentre sur la capacité de production. Cependant, on a du mal à faire levier sur l’ensemble de l’entreprise, (dirigeants, managers, ensemble de la chaîne de valeur). Alors que le Lean est un système robuste qui permet d’actionner ses leviers.
  • Dans l’Agile, les managers n’ont pas un rôle très défini, alors que dans le Lean les managers ont pour rôle de développer leurs collaborateurs, les coacher.
  • L’agilité tend à se concentrer exclusivement sur l’équipe, et pas sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Le lean permet de travailler sur l’ensemble de la chaîne de valeur.
  • Dans l’Agile, il n’y a pas de système d’amélioration continu précis, alors que le Lean c’est exactement ça.

Pour prendre un exemple de l’avènement du Lean, Google et Toyota en sont arrivés à la même conclusion, le rôle du manager, c’est de coacher son équipe, et de les mettre sur le bon sujet pour réussir.

 

<<< Clients >>>

Capture2

Principalement, des grandes entreprises bancaires, de service financier, entreprises de technologies, mais aussi des start-ups (Theodo par exemple).

Operae Partners amène aux entreprises un véritable programme de déploiement du Lean. Les missions consistent tout d’abord à apporter un éclairage chiffré et factuel de la situation opérationnelle. Pour cela, Cecil comme ses collègues peuvent passer 4 heures aux côtés d’un développeur informatique ou d’un technicien, puis échanger avec des managers ou des dirigeants. C’est un accompagnement qui se base sur des observations sur le terrain, au plus près des personnes, en leur posant les bonnes questions. Ceci permet d’identifier les problèmes opérationnels, les impacts financiers éventuels de ces problèmes, puis les potentiels opérationnels et économiques.

 

<<< Résultats >>>

Operae Partners, cabinet de coachs Lean est très sérieux avec la nature du Lean qu’ils pratiquent : un Lean originel, aligné sur l’approche pratiquée par Toyota. Ce cabinet de conseil n’est pas dans l’approche occidentale, productiviste, mais dans le développement des personnes. La mission consiste à faire le lien entre, la performance économique et la performance opérationnelle, et essayer de comprendre qui doit apprendre quoi pour réussir. L’approche a pour but de rendre les problèmes visibles pour que l’équipe les prenne en charge et trouve les solutions.

Au-delà des améliorations économiques, Operae se démarque aussi pour son respect des personnes. Ils évitent de participer aux missions de cost-cutting : la première mission est de développer les personnes par la résolution de problèmes. Par exemple, deux PME de Bordeaux ont respectivement doublé et triplé leurs effectifs depuis leur accompagnement par Michael Ballé, partner Senior chez Operae.

Un autre exemple parlant est celui de Toyota, depuis 50 ans ils utilisent le Lean management, et ils sont depuis devenus les N°1 mondiaux.

 

<<< Blogging>>>

Hypertextuel

Après un retour dans l’hexagone après 10 ans à l’étranger, Cécil Dijoux à beaucoup écrit sur cette dimension interculturelle, puis sur l’avènement de l’entreprise 2.0 avec les réseaux sociaux d’entreprises et le développement de nombreux outils. Par-delà ces constats, ou les outils 2.0 (Yammer, puis Slack), c’est le management qui intéresse vraiment Cecil et son blog, qu’il alimente depuis 2007 permet d’en savoir plus sur ses travaux.

 

 

Interview réalisée le 12 février 2016 par Frédéric Bastie.

Partager cet article

Trackbacks for this post

  1. Lectures conseillées : à découvrir dans la presse et sur le web – Better, faster, together

Leave a Comment