Morning Star, vers la fin du Manager ?

Qu’est-ce que Morning Star ?

Morning Star Company

Morning Star Company est une entreprise américaine privée, leader mondial, spécialisée dans la transformation des tomates et fondée en 1970. L’entreprise est implantée au coeur de la plus grosse zone de production de tomates aux États-Unis : le centre de la Californie.

Morning Star Company détient 40 % du marché de première transformation de la tomate aux États-Unis et plus de 25 % des tomates traitées en Californie passent chez elle pour être coupées, conditionnées, changées en pâte afin d’approvisionner les fabricants de jus, de ketchup et autres sauces diverses.

En 2011, Morning Star Company c’est :

  • trois usines, 400 employés à temps plein,
  • 700 millions de dollars de chiffre d’affaires par an
  • beaucoup d’équipements lourds dans un secteur intensif en capital

Les activités de l’entreprise vont de la cueillette des légumes à la livraison des produits aux clients. Les qualifications de ses employés couvrent donc un large spectre : depuis les ouvriers agricoles saisonniers en passant par les techniciens des usines de transformation jusqu’aux chauffeurs routiers qui déplacent autour de deux millions de tonnes de tomates par an.

Quel est leur succès ?

Il est énorme, leur croissance est plus rapide que la concurrence (croissance à 2 chiffres par an, non communiqués par l’entreprise car privée, contre croissance d’1% par an pour le marché).

Sur la base de leurs études de benchmarking (exemple de concurrents sur le marché : SK Foods), Morning Star Company se considère comme le transformateur de tomates le plus efficace au monde. Son succès  est tellement important qu’il lui permet d’auto-financer en grande partie sa croissance à partir de sources internes, signe qu’elle est solidement rentable.

Pourquoi Morning Star Company fait peur aux managers ?

Gary Hamel, Président-Fondateur de Strategos et professeur à la London Business School, publia un article au titre provocateur après une visite de l’entreprise Morning Star : “D’abord, virez tous les managers”.

Il n’est pas étonnant que ce spécialiste du management eût été surpris par Morning Star. En effet, l’entreprise, employant 400 salariés à temps plein, ne possède aucun manager. Il n’existe aucune hiérarchie entre le Président-Fondateur Chris Rufer et ses employés. En d’autres termes, au sein de l’entreprise, personne ne reçoit d’ordre, ni n’en donne, les salariés sont en complète autonomie.

En ce sens, un salarié est appelé un “associé”. Chaque “associé” de la structure a sa propre mission dont la responsabilité lui incombe. Il est libre d’investir et d’acheter le matériel et les outils indispensables à la complétion de sa mission. De plus, chacun se doit de s’assurer des coopérations nécessaires à la réalisation des missions avec les autres salariés de la société.

De ce fait, il va de soi que l’information sur l’entreprise, y compris financière, est accessible par tout employé de Morning Star.

Morning Star est organisée en 23 centres de profit dont chacun négocie sur un mode “client-fournisseur”. Dans un souci de transparence, chaque année, une réunion est organisée afin que chaque centre de profit présente son activité ainsi que les résultats obtenus sur l’année précédente.

Mais comment s’assurer que le travail soit bien réalisé ? Il s’agit simplement d’une autodiscipline de la part de chacun des associés ainsi qu’une autorégulation naturelle par le salaire et la réputation de chacun. Tout employé doit justifier ses investissements et ses embauches auprès de ses collègues. Autrement dit, la régulation au sein de la société se fait par le contrôle d’autrui et les sanctions en termes de réputation et de salaire qui peuvent découler d’une mauvaise décision.

Voici une vidéo résumant le vécu des salariés de Morning Star Company

Quelques illustrations !

Afin de mieux comprendre le mode particulier de management du groupe Morning Star, il vaut mieux s’appuyer sur des exemples concrets :

  • Pas de supérieur, c’est la mission qui encadre chacun

Chaque employé de Morning Star est chargé d’énoncer clairement sa mission personnelle et d’expliquer comment lui-même et son projet contribueront au bon fonctionnement et au développement de l’entreprise. L’énoncé des missions constitue la base du modèle de management de Morning Star, permettant de motiver le personnel grâce à l’engagement, l’autonomie et la responsabilisation de chacun.

  • Des accords préalables entre employés

Une fois par an, chaque employé doit négocier les tâches à réaliser lors de sa mission avec les collègues avec qui il est amené à collaborer afin d’établir à un accord, appelé le CLOU (colleague letter of understanding). Ainsi, les employés se mettent d’accord ensemble en amont, ce qui entraîne une meilleure entente et une coordination des tâches bien plus efficace. En effet, chaque employé a préalablement accepté le CLOU est n’a donc aucune réticence ou mauvaise surprise lorsqu’il s’agit d’aider son collègue, ce qui rend la réalisation des tâches plus fluide.

  • Pouvoir de décision égal

Tous les employés de Morning Star ont un pouvoir décisionnel égal. Chacun doit mener à bien sa mission, quelles que soient les tâches à réaliser. Il ne délègue pas, il gère tout, tout seul, et prend les décisions. Par exemple, si un employé a besoin d’acheter une machine, il n’a besoin de l’accord de personne et passe sa commande.

  • Évolution des métiers

Au sein de l’entreprise Morning Star, chaque employé est maître de son destin. Il est possible de changer facilement de métier après avoir développé son expérience et ses capacités. Les employés prennent ainsi les devants pour développer leur carrière.

  • Encourager la concurrence pour un impact positif sur l’entreprise

Comme il n’y a pas de hiérarchie chez Morning Star, il n’y a pas d’échelle à grimper mais tout le monde n’est pas égal pour autant. Les employés sont reconnus au sein de l’entreprise par rapport à leur niveau de contribution, de responsabilité et leurs compétences. Ainsi, la concurrence stimule les employés qui cherchent à progresser et à contribuer au maximum à l’activité de l’entreprise. La progression des employés se fait donc sur leur compétence et leur réputation, et non sur le titre de leur poste ou la taille du bureau occupé.

Tous ces exemples illustrent le management très particulier de l’entreprise Morning Star dont le mot d’ordre est “liberté”. Les employés pourront donc s’orienter spontanément vers des missions qui leur plaisent, plutôt que d’être contraints et forcés, ce qui les rend plus enthousiastes et plus performants dans l’exercice de leur activité.

Donc quels sont les avantages d’un tel système ?

Avantage Inconvénient Morning Star

  • Plus de Prise d’initiative, Montée en expertise.

Chez Morning Star, chaque collaborateur a le droit de s’impliquer partout où il pense que ses compétences peuvent apporter de la valeur ajoutée. Ainsi, les taches de management et les décisions sont partagées, réparties entre tous et donc de meilleure qualité. Chacun peut proposer ses propres idées pour faire avancer le projet et structurer son activité. Cette démarche stimule donc la prise d’initiative et la montée en expertise puisque chaque collaborateur est responsable de son propre travail. Les salariés développent leurs compétences et expertise plus facilement et de façon plus cohérente. Comme il n’y a pas de hiérarchie, chaque collègue n’est pas en concurrence pour l’avancement hiérarchique. Au lieu de cela, ils sont en concurrence pour faire le meilleur produit et se concentrent donc à 100% sur leurs missions. En étant libre d’agir, les collaborateurs sont pro-actifs. L’auto management encourage les employés à développer leurs compétences et leur expertise.

  • Plus de flexibilité

En décentralisant toutes les décisions, et en permettant aux employés de prendre les décisions qui les concernent directement, l’organisation agile de Morning Star est en mesure de répondre très rapidement aux pressions extérieures. En supprimant toute structure hiérarchique, les inerties qui freinent les changements et adaptations dans les organisations standards n’existent plus. L’organisation s’adapte donc rapidement aux vrais besoins.

  • Plus de fidélité

La motivation des collaborateurs et leur fidélité à Morning Star sont très supérieurs à la moyenne. Les associés se consacrent à l’entreprise. Très peu d’employés démissionnent pour aller voir une entreprise concurrente. De plus, l’absence de manager réduit les coûts salariaux. Ainsi, les économies réalisées peuvent être utilisées pour payer d’avantage les collaborateurs avec des salaires supérieurs de 10 à 15% à ceux du marché.

  • Plus de Collégialité

Dans cette organisation agile, il n’y a aucun patron à impressionner et aucun adversaire à  évincer. L’absence de hiérarchie fait disparaître les rivalités et les coups bas puisque personne n’est en compétition pour une promotion. Toute l’énergie des collaborateurs est employée pour donner le meilleur d’eux-même dans le projet et pour s’entraider avec les autres.

  • Meilleure prise de décision

Dans une organisation traditionnelle, les décisions clés sont prises par les cadres dirigeants qui sont peu au courant de ce qui se passe sur le terrain. Ainsi, certaines décisions qui semblent brillantes pour les cadres de haut niveau, le sont beaucoup moins pour les employés du terrain. Chez Morning Star, chaque collaborateur est formé à toutes les fonctions de l’entreprise. Dans cette organisation, les penseurs et les décisionnaires sont les mêmes, ce qui mène à des décisions plus sages et plus rapides.

Mais quels en sont les inconvénients ?

  • Adaptation longue et difficile

Tout le monde ne peut pas s’adapter à ce type de fonctionnement. Les employés qui ont travaillé toute leur vie dans des organisations hiérarchiques peuvent avoir du mal à s’intégrer dans ce nouveau type d’organisation. L’adaptation est longue et peut parfois prendre plus d’un an afin de devenir complètement fonctionnel dans ce nouveau système.

  • Responsabilisation difficile

Dans une organisation sans hiérarchie, chacun dans son secteur planifie, organise, recrute et contrôle. C’est une organisation relativement dure, car  dans un système où il n’y a ni structure hiérarchique ni grade, les collaborateurs ne sont respectés que pour la qualité de leur travail, leur fiabilité et leur loyauté. Cette « régulation par les pairs » ne tolère pas la médiocrité.

  • Problème de développement personnel

Sans échelon professionnel à gravir, certains employés peuvent avoir des difficultés à évaluer leur progrès et leur développement personnel au sein de la société. A terme, cela peut devenir un handicap si la personne veut changer d’entreprise.

 

Partant de l’exemple de Morning Star Company, qui bouleverse totalement le type d’organisation des entreprises actuelles et la façon dont les employés s’impliquent dans leurs missions, s’agit-il d’une structure d’avenir ou simplement d’un succès ponctuel dans une entreprise bien ficelée ?

Partager cet article

Leave a Comment